Ahmed Ould Cheikh

Ras-le-bol

oao Lorenço, le nouveau président angolais, veut-il vraiment – le cas échéant, pourra-t-il – récupérer les quelque soixante milliards de dollars qu’auraient détournés soixante-douze dignitaires du régime précédent dirigé de main de fer – et crochue… – par José Eduardo Dos Santos ?

أربعاء, 22/01/2020 - 16:39

Taisez-vous, monsieur Aziz

Lors  de l’émission « Des paroles et des actes », animée par David Pujadas sur France 2, l’essayiste Alain Finkielkrault et le politique Daniel Cohn-Bendit croisaient le fer. Puis vint le moment classique où l’on fait intervenir quelqu’un de la « vraie France ».

أربعاء, 15/01/2020 - 10:26

?Dernier baroud

Quatre mois après avoir quitté le pouvoir, conclus, au dernier, par une piteuse et vaine tentative de reconquérir le parti qu’il avait fondé à partir de rien, Ould Abdel Aziz s’applique toujours à faire parler de lui. 

اثنين, 23/12/2019 - 11:37

Gabegistes sous tous rapports

Accablants. Et fort révélateurs, les derniers rapports de la Cour des comptes qui ont fuité (à dessein ?).

ثلاثاء, 17/12/2019 - 22:40

Dans un gant de velours

« Mon Dieu, gardez-moi de mes amis, quant à mes ennemis, je m’en charge ! », cette célèbre prière de Voltaire – ou d’Antigonos II, roi de Macédoine, selon une autre version – Ould Abdel Aziz aura tout le temps de la méditer.

أربعاء, 04/12/2019 - 08:49

KO debout

l est revenu. Il nous manquait pourtant si peu. Ould Abdel Aziz a préféré écourter son exil volontaire pour replonger dans la mare aux caïmans. Personne n’imaginait cependant qu’il allait tomber aussi bas. On le savait contraint de céder le pouvoir contre son gré, aigri, revanchard et rancunier.

أربعاء, 27/11/2019 - 12:17

Lettre ouverte à Ghazwani

Monsieur le Président, vous fêterez très bientôt  vos cent premiers jours à la magistrature suprême. Un délai communément admis dans le Monde pour dresser le premier bilan d’un nouveau chef d’Etat. Pourquoi cent ?

أربعاء, 06/11/2019 - 10:35

Guidons notre guide

Les Mauritaniens aspirent au changement. Après dix ans de disette, jamais le désir de tourner cette sombre page n’a été aussi fort. Si l’on excepte les années de braise de Haidalla (1980-1984) à la fin des quelles le pays tout entier était descendu spontanément dans la rue, pour fêter la délivrance.

جمعة, 27/09/2019 - 16:08