Aziz répondait-il au porte-parole de Ghazwani

الجمعة 21-06-2019| 20:30

e président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz organisé, jeudi soir, à moins d’une heure de la fin de la campagne électorale, une conférence de presse. La dernière sans doute de son magistère au cours de laquelle il était entouré de sa famille, une première. Cette conférence dont l’annonce avait surpris plus d’un observateur, laisse perplexe.

D’abord, elle n’a pas été retransmise, ni par la Télévision publique de Mauritanie, ni par Radio Mauritanie, deux organe publics de l’état, alors que ce sont ces organes qui organisaient ce genre de manifestation. Selon des rumeurs, les responsables des deux organes publics n’auraient pas été saisis. Pour quelle raison ? Mystère, en tout cas pour le moment. Seules les chaines privées ont relayé cette rencontre d’avec la presse.

Ensuite, le choix du timing. Cette rencontre avec la presse, une heure seulement avant la clôture de la campagne aura été selon un expert, une erreur des conseillers du président. Elle parasite la fin de la campagne du candidat et ne permet pas aux candidats de l’opposition de réagir aux propos du soutien de leur concurrent Ghazwani. Et pour beaucoup, la conférence de presse ne peut servir le candidat, au contraire, annoncer l’éventualité d’une candidature dans quelques années, vient accréditer les soupçons sur un deal que les deux amis auraient contracté sur le dos des mauritaniens. Un mandat pour Ghazwani et le retour d’Ould Abdel Aziz ? Même si cette rencontre avec la presse a permis à Ould Abdel Aziz de réaffirmer son soutien à son ami et désormais frère, ce qu’il a martelé maintes fois, elle risque de desservir le candidat de la majorité.

Lire la suite

عودة للصفحة الرئيسية