"Snim-BCM international : La "secret story

الأحد 26-05-2019| 21:42

La Snim faisait sans doute grise mine depuis 2015. Sa gestion durant toute la décennie du régime de Mohamed Ould Abdelaziz l’a terrassée. Elle n’a plus comme solution pour sortir de son marasme que de céder certains de ces gisements à des entreprises bien introduites auprès du régime.

Hassena Ould Ely, Administrateur directeur général de la Snim, a beau se démener pour trouver –en vain- des solutions au marasme qui frappe son entreprise, mais il se rend bien compte que la gestion de ses prédécesseurs est lourde de conséquences pour son avenir. L’étau se resserre chaque jour, un peu plus, sur la société qui n’honore plus régulièrement ses participations au budget de l’Etat et où le malaise social s’installe pernicieusement. Il n’en fallait pas plus pourtant, en 2008, pour le général Aziz pour justifier son putsch contre le président démocratiquement élu, Sidi Ould Cheikh Abdellahi, sous le fallacieux prétexte d’une visite d’Arcelor Mittal, dans les coulisses de la Snim et qui était alors suspecté vouloir en racheter une quote-part.

 

Lire la suite

عودة للصفحة الرئيسية