Lettre aux électeurs mauritaniens/Par Mohamed Beheite Saleck

الأحد 12-05-2019| 18:30

Rien n’est plus difficile que d’introduire un message destiné à la collectivité nationale, dans sa diversité d’opinions, de centres d’intérêts et de motivations. Difficile surtout, puisque la charge émotionnelle et la dimension critique dont il est toujours le vecteur, ne s’appliquent pas à tout le monde, d’où l’impossible nécessité de faire la différence et, au besoin, séparer la graine de l’ivraie.
C’est d’ailleurs cette difficulté qui fait ressortir les exploits en la matière. Des exploits rares mais qui, par leur portée, leur tonalité et leur discernement dans le choix des cibles, ont marqué l’histoire humaine dans le domaine politique.
On se rappelle du Mahatma Gandhi en 1931 (au Kingsky Hall). De Winston Churchill en 1940 (Blood toil tears and sweat). De Franklin D Roosevelt en 1941 (a date whitch will live in infamy). De Charles de Gaulle en 1958 (Je vous ai compris). De Martin Luther King en 1963 (I have a dream). Et de Sidi Mohamed Ould Boubacar, Samedi 30 Mars 2019 (Deux voies s’offrent à nous aujourd’hui, celle de conserver ce régime et celle de la construction d’un véritable Etat).
Sans la moindre prétention à un quelconque génie m’autorisant à jouer au tribun de circonstances, je m’essayerai cependant à cette discipline, en pensant à Lévesque qui a su, par des propos simples et profondément humains, toucher le cœur des Québécois ordinaires dans des circonstances à peu près comme les nôtres.
Je commencerai par interpeller en vous, chers compatriotes, l’esprit de refus tel qu’inspiré à la révolution algérienne, par Frantz Fanon. Restez civiques et respectueux des lois du pays, mais refusez l’arbitraire élevé au rang d’obligation civile. Refusez la misère humaine comprise comme faculté de la raison. Refusez la peur admise comme gage de sagesse. Refusez la démission interprétée comme respect de l’ordre public.

Syndrome de Stockholm
Aujourd’hui, l’esprit de refus et l’acceptation de la notion de sacrifice deviennent des exigences dans le cas pathologique de l’embrigadement, par la persuasion coercitive (lavage de cerveau) de notre peuple.

Lire la suite

عودة للصفحة الرئيسية