Mauritanie : une campagne à couteaux tirés

Jeune Afrique

الجمعة 26-04-2019| 13:00

À deux mois du premier tour du scrutin présidentiel, la guerre des mots et des images fait déjà rage.

La campagne officielle pour la présidentielle s’ouvre le 7 juin, au lendemain de l’Aïd-el-Fitr. Le mois sacré aura-t-il d’ici là apaisé les esprits ? Pour l’heure, à Nouakchott, tous les coups sont permis. Comme faire circuler sur les réseaux sociaux un enregistrement audio supposément intime attribué à Mohamed Ould Ghazouani, favori du scrutin.

Le candidat soutenu par l’Union pour la République (UPR, majorité) a bien évidemment démenti être l’une des voix de l’enregistrement. Et n’a pas changé son agenda d’un iota.

عودة للصفحة الرئيسية