Pour un pacte national négocié/Par Isselmou Ould Abdel Kader

الجمعة 8-03-2019| 09:00

L’Histoire offre, aujourd’hui aux Mauritaniens, la chance de pouvoir la regarder en face, de se réconcilier tant avec elle qu’avec eux-mêmes et de tirer, une fois pour toutes, les conséquences de leur inéluctable communauté de destin. La raison nous revient enfin après nous avoir faussé compagnie, diraient certains ou après nous avoir montré le bon chemin, rétorqueraient d’autres. Mais, de grâce, ne perdons pas le temps à fustiger le passé, à tirer sur des corbillards et à étrangler les morts comme nous l’avons toujours fait. Notre mal – nous devons nous en rendre compte- vient de notre habileté à détruire ce que nous avons construit, à passer du temps à regarder dans le rétroviseur et à malmener nos institutions pour faire mal à ceux ou celles qui les dirigent ou les ont dirigées. C’est un phénomène compréhensible dans une société comme la nôtre, prédatrice, passéiste et dépourvue d’imagination constructive. Une société qui a développé, à travers les siècles, un imaginaire peuplé de mythes produisant des hommes et des femmes aptes à croire à leurs propres mensonges. Chaque fois que nous avons été à deux doigts de la délivrance, notre génie malfaisant nous a déviés du bon chemin pour nous maintenir au creux de la vague

Lires la Suite de l’article

عودة للصفحة الرئيسية