tractations difficiles autour d’un candidat unique pour l’opposition

RFI

الثلاثاء 5-03-2019| 12:00

En Mauritanie, deux candidats se sont officiellement déclarés à la présidentielle de juin : Biram Dah Abeid, de la coalition IRA-Sawab, et Mohamed ould Cheikh Ahmed Ould Mohamed Ghazouani, au nom de la majorité présidentielle. Du côté de l’opposition, les tractations se poursuivent encore difficilement au sein de l’« alliance électorale » de l’opposition pour le choix d’un candidat unique.

Les réunions en vue de parvenir à un consensus autour d’un candidat unique de l’opposition continuent mais toujours sans résultats. Les partis sont notamment divisés sur l’éventualité de la candidature de l’ancien Premier ministre mauritanien Sidi Mohamed Ould Boubacar.

Celui-ci est soutenu par plusieurs formations alors qu’il n’est pas issu des rangs de l’opposition. C’est l’une des raisons du blocage, selon Maître Mahfoud Betah, président de la Convergence démocratique, membre de la coordination de l’opposition. « Il y a encore des divergences au niveau de l’opposition. Plusieurs partis n’envisagent pas la possibilité de soutenir quelqu’un qui n’a pas été dans l’opposition, explique-t-il. L’ancien Premier ministre Sidi Mohamed Ould Boubacar a eu des contacts avec certains partis mais sur ce plan, l’opposition privilégie encore le principe d’un choix au sein de l’opposition elle-même ».

Cette situation d’impasse crée déjà un sentiment de lassitude au sein de la base, poursuit Maître Mahfoud Betah. « Nos adhérents et nos militants sont impatients de voir l’opposition sortir de cette situation pour réellement affronter le candidat du pouvoir et proposer au peuple mauritanien une alternative crédible », souligne-t-il.

Les leaders l’alliance électorale tiendront une nouvelle réunion ce mardi soir à Nouakchott.

عودة للصفحة الرئيسية