ماذا بعد سقوط التعديلات الدستورية؟



رهان التعديلات الدستورية



أيهما سينتصر في غامبيا: عزيز أم ماكي؟



حراك ضد التعديلات الدستورية



قراءة في المساطر المنظمة لمراجعة دستور 20 يوليو



ثلاث خيارات لمراجعة دستورية



العلاقات الثقافية الموريتانية المغربية بين الأصالة والحداثة



حديث في تسبيب الأحكام والقرارات القضائية



كنتُ في موريتانيا حين رفض الشيوخ التعديلات الدستورية



الشهداء و الاستفتاء



بلد يتعافى



قنديل يكتب عن "الخلاف على النشيدِ الموريتاني"



اتفاق شراكة بين SNDE مع الشركة السنغالية للمياه (SDE)

الثلاثاء 10-01-2017| 09:23

ACCORD DE PARTENARIAT
Entre,
d’une part,
La SENEGALAISE DES EAUX,
Centre de Hann – Route du Front de terre– BP 224 – Dakar, SENEGAL,représentée par son Directeur Général, Monsieur Abdoul Amadou BALL,ci-après dénommée la SDE,

et d’autre part,
La SOCIETE NATIONALED’EAUX, – BP 796–Nouakchott, MAURITANIE, représentée par son Directeur Général, Monsieur N’GuissalyFALL,ci-après dénommée la SNDE.

........ :

Article 1 - Objectifs du partenariat
La SDE et la SNDE souhaitentétablir des liens de partenariat et une concertation élargieafin de promouvoir laréalisation de leurs objectifs communs.
Ce partenariat concerne, prioritairement,les domaines cités à l’article 2mais porte également sur la mise en commun deleurs efforts, en vue de favoriser, en tant que de besoin, lacomplémentarité et la synergie de leurs interventions.

......

Article 3 - Modalités de partenariat
Dans ces domaines, et en tant que de besoin, les deux Parties souhaitent développer :
a) -L’échange d’informations sur les stratégies et programmes relatifsau renforcement, au niveau le plus approprié, des compétences individuelles pour répondre de façon efficace aux besoins et attentes de chaque environnement de travail identifié notamment :
• Développer la capacité de la SNDE à (i) finaliser la mise en place des éléments structurants de son organisation (organigramme, fiche de mission de chaque direction, fiche de poste, diagnostic RH) (ii) Une révision méthodologique dans l’élaboration du processus de formation de façon à offrir à tous les collaborateurs la possibilité de progresser par des formations complémentaires etc.

• Renforcer la capacité des collaborateurs des Directions Techniques pour leur permettre de délivrer la qualité du service et la productivité des équipes aptes à améliorer le taux de rendement de réseau (Organisation des équipes, techniques et méthodes de maintenance curative, Mise en place cockpit de supervision ainsi que les techniques de détection des fuites).

b) -La gestion des aptitudes professionnelles (Gestion Prévisionnelles des Emplois et des Compétences) nécessaires à la maîtrise de la qualité des services RH délivrés : (i) mise à disposition d’un plan de recrutement (recrutement dans les délais : définition des critères de sélection des candidats, d’affectation et de titularisation au poste), (ii) élaboration d’un plan de formation (stage d’adaptation, de perfectionnement, de recyclage), (iii) définition d’un plan de mobilité (promotion, mutation, retraite, etc.), (iv) réalisation d’un plan d’organisation (restructuration réorganisation);

 c) -La mise en place au profit des collaborateurs des directions ciblées de la SNDE, des “séjours d’immersion ”à la SDE qui leur permettront :
• de se familiariser avec les méthodes de travail et le savoir-faire technique de la SDE ;
• d’élargir et/ou d’approfondir la connaissance de l’utilisation des outils mis à disposition (plans de réseaux, appareils de mesure, automates et télégestion, etc.) et des techniques d’entretien et de réparation des réseaux (maintenance préventive et curative) ;

d)-Des échanges d’experts et d’informations techniques sur les dispositifs portant sur la démarche Qualité/Sécurité/Environnement et sur le Cockpit de supervision des interventions ;

e) -La réflexion méthodologique sur des questions techniquestouchant les principales préoccupationsdes Parties portant notamment sur la mise en place :
• d’une procédure de maintenance électromécanique ;
• d’une procédure organisant les interventions réseau ;
• d’un Système d’Information Géographique (SIG) approprié et cohérent avec le processus de modernisation du système informatique global de la SNDE ;
• des plannings de maintenance préventive électromécanique et de réseau suite à la mise en place des procédures de maintenance ;
• d’un dispositif de recherche de fuites invisibles ;
• d’une procédure de gestion des stocks adaptée aux activités et à l’organisation de la SNDE et acquisition/déploiement d’une application de gestion des stocks ;
• de magasins délocalisés.

f) -Le diagnostic préalable, le montage, la conduite et l’évaluation ex-post des projets ;

 g) -La concertation et les échanges lorsqu’elles préparent ou mettent en œuvre des projets notamment informatiques dans le même secteur d’activité, la même zone d’intervention ou avec la même maîtrise d’ouvrage ;

h)-La fiabilisation des données à travers :
• La définition des règles de surveillance, de suivi et de contrôle du processus relève/facturation (utilisation des codes de facturation), d’habilitation et de validation de la facturation (annulation/refacturation des consommations d’eau des abonnés de la SNDE) et de nettoyage du fichier des abonnés ;

• La réalisation d’une vaste campagne d’inventaire des abonnés pour identifier par exemple les compteurs résiliés qui consomment, les compteurs réellement fermés ou déposés, les maisons inhabitées qui disposent de compteurs, les compteurs à changer, les compteurs inaccessibles, les abonnés non répertoriés dans le fichier, etc. L’objectif étant d’identifier et de traiter toutes les consommations d’eau non facturées ;

• La lutte contre les fraudes (organisation, réalisation de campagne de pose de coffrets de protection de compteurs ou de bagues anti-fraude, définition d’un arsenal juridique comme la rédaction d’un règlement des services d’eau par exemple, etc.) ;

• La définition d’une politique de comptage (structuration de la démarche, surveillance/identification des compteurs en service, étalonnage et vérification).

i)-La conception et la mise en œuvre d’une base de données permettant d’assurer :
• Le calcul et le suivi des indicateurs de gestion (taux de rendement, taux de recouvrement principalement) relatifs à chaque périodeou année d’activité ;
• La mesure de la performance et de l’efficacité pour mieux évaluer les possibilités d’amélioration continue et enrichir le benchmarking avec d’autres sociétés de distribution d’eau potable.

j)-La concertation sur le renforcement des capacités locales pour poursuivre le développement du centre d’appels de la SNDE et lui permettre de :
• améliorer l’accueil téléphonique,
• développer une image relationnelle forte de proximité avec les clients,
• réaliser un lieu d’expression capable de prodiguer information, dialogue et conseils aux clients.

.....

......

Article 6-Suivi de l’exécution du partenariat
Un Comité de suivi doit se réunir, à minima deux (2) fois par an, et à chaque fois que de besoin pour examiner l’avancement des projets en cours et étudier les nouvelles propositions de collaboration. Parallèlement, les
Parties se consulteront et échangeront, régulièrement, leurs appréciations respectives sur les questions d’intérêt commun, notamment :
• Les stratégies retenues ;
• L’identification de programmes et de projets à élaborer de façon concertée ;
• L’élaboration de nouvelles méthodes de cofinancement des programmes et projets.

Chaque Partie doit porter à la connaissance de l’autre, dans les limites des réglementations qui lui sont applicables, les projets dont elle a l’initiative ou auxquels elle collabore et qui peuvent présenter un intérêt commun ; elle formulera des suggestions quant à la participation éventuelle de l’autre Partie aux dits projets.

.....

عودة للصفحة الرئيسية